Historique Livres
Réglementation Magazines
Installation CB Brochage micros
Fréquences SAV Dépannage

    

     Qu'est ce qu'une "Station" ?

La Station c'est l'endroit depuis lequel on émet.

Il y a trois types de "Stations", Mobile, Fixe et Portable. Dans tous les cas il est nécessaire d'être doté d'un émetteur, d'un microphone et d'un aérien (antenne). Pour que l'ensemble fonctionne on devra disposer d'une source d'alimentation électrique. Un poste mobile pourra indifféremment servir en mobile ou en fixe. Dans le premier cas la batterie du véhicule (auto, moto, péniche etc..) se chargera de cette tâche. Dans l'autre cas une alimentation stabilisée (13.8V) suffisamment puissante sera nécessaire pour assurer un fonctionnement correct selon la puissance d'émission du poste utilisé. Il faut préciser par ailleurs qu'un réducteur de tension est indispensable en "mille pattes" (poids lourds) afin de ramener la tension de 24V à 12V. De leur coté, les émetteurs fixes sont généralement prévus pour fonctionner sur secteur et ne nécessitent donc pas d'équipement supplémentaire.


     Le maillon essentiel c'est l'Antenne !

Le maillon essentiel d'une Station, c'est l'Antenne, son rôle est de rayonner la Haute Fréquence produite par le poste émetteur. Les modèles sont nombreux mais se classent en deux catégories principales. Les antennes omnidirectionnelles qui rayonnent dans toutes les directions et les antennes directionnelles qui à l'inverse favorisent les signaux en provenance ou à destination d'une direction particulière. Plus performantes ces dernières sont également plus encombrantes et doivent être dotées d'un système motorisé (rotor) pour assurer leur rotation.

 

Câblage et connexions

L'antenne est reliée à l'émetteur (TX) via un câble coaxial d'impédance 50 Ohms de qualité (diamètre 6 ou 9 mm ) et de connecteurs vissés de type PL 259 (privilégier le système avec soudure pour éviter les faux contacts).

 

L'accord d'antenne.

Avant de commencer à émettre, il est IMPERATIF de vérifier l'adaptation d'impédance de l'antenne utilisée sous peine de détruire rapidement l'étage de puissance (appelé aussi PA) du poste CB.
En effet si l'antenne est mal réglée, une quantité importante de la puissance générée par les étages finaux de l'émetteur n'est pas "rayonnée" dans les airs et retourne vers le poste.  Les transistors de puissance atteignent puis dépassent leur limite de dissipation thermique et l'histoire se termine en fumée !...

Il est donc nécessaire de vérifier le Taux d'Ondes Stationnaires de l'installation utilisée à l'aide d'un équipement prévu pour cet usage, le Tos-mètre.



 
Intercalez votre Tos-mètre entre le Poste CB et l'antenne.  Positionnez l'interrupteur sur la position FWD / SET, puis réglez le poste sur le milieu de bande (canal 20).

Appuyez sur la pédale PTT du micro pour passer en mode émission et restez dans cette position. A l'aide du rotacteur de calibrage (CAL) amenez l'aiguille du Tos-mètre sur la position SET du vu-mètre de l'appareil.

A présent relâchez la pédale du micro et basculez l'interrupteur sur la position REF / SWR. Appuyez de nouveau sur la pédale PTT du micro pour lire le chiffre qu'indique l'aiguille de votre Tos-mètre.

Ce chiffre correspond au Taux d'Ondes Stationnaires sur ce canal. Réalisez de nouveau cette opération en

extrémité de bande sur les canaux 1 et 40 par exemple. Une valeur supérieure ou égale à 3 correspond à la limite maximum à ne pas dépasser, soit 25% de puissance non rayonnée.

En fonction des informations suivantes et après s'être assuré de la qualité du câble coaxial et des connexions (PL 259), il faudra réduire ou augmenter la longueur du brin d'antenne réglable

TOS plus élevé en limite supérieure de bande (canal 40) => réduire la longueur du brin d'antenne.

TOS plus élevé en limite inférieure de bande  (canal 1) => augmenter la longueur du brin d'antenne.

Lors du réglage du brin d'antenne, on s'efforcera de rechercher une valeur la plus proche de 1 (parfaite adaptation). Un ROS (Rapport d'Ondes Stationnaires) se situant entre 1.1 et 1.5 sera tout à fait satisfaisant (info : le TOS, lui,s'exprimera en pourcentage).

 

Les types de modulation.

Sur les équipements CB ils sont au nombre de trois. L'AM, la FM, la BLU  (CW, non autorisée par la réglementation actuelle). L'AM (modulation d'amplitude) est le mode le plus connu mais aussi le plus utilisé en mobile, il génère un souffle faible à la réception. Ce mode de transmission est par ailleurs très sensible aux parasites électriques et peut-être générateur de pollution radio-électrique envers les TV, les récepteurs radio, les chaînes Hi-fi etc..
En fixe on peut préférer la FM (modulation de fréquence), moins sensible au parasites et beaucoup moins polluante que l'AM, ce mode de transmission offre une qualité sonore remarquable.
La BLU (Bande Latérale Unique) également appelée SSB (Single Side Band) dispose de caractéristiques proches de l'AM. En AM on génère une "porteuse" et on module l'amplitude du signal transmis. Celui-ci occupe la fréquence centrale sélectionnée mais aussi sur quelques kilohertz les portions inférieures et supérieures par rapport au canal choisi. Ex : Canal 19 (27.185 Mhz) le spectre de fréquence utilisé couvrira de 27.182 à 27.188 Mhz.
En BLU on utilise seulement la moitié du spectre nécessaire dans le mode précédent. La portion de fréquence concernée, bande inférieure (Lower Side Band) ou bande supérieure (Upper Side Band) n'est par ailleurs utilisée que lorsque l'on module. En effet contrairement au mode AM, il n'y a pas de "porteuse" en BLU. Comme en AM, cette porteuse représente les 2/3 de la consommation électrique, on dispose donc de trois fois plus de puissance en BLU à consommation égale.
Pour que cela fonctionne les deux opérateurs distants doivent utiliser le même mode (LSB ou USB) pour correspondre et il faut "jouer" du clarifier pour rendre le signal reçu compréhensible.
Ce dernier mode de transmission sera privilégié pour les liaisons longues distances. Le niveau de propagation ionosphérique et la qualité de l'antenne utilisée influeront directement sur l'importance des distances couvertes (parfois plusieurs milliers de kilomètres).


   

Daviken © 2006 - 2013